• Trois comédiennes-chanteuses-musiciennes proposent une fantaisie musicale mêlant glamour, drôlerie, folie et émotion…
  • Les musiciens participent pleinement au spectacle, ce qui n’ôte rien au charme de cette version actualisée du <i>Mariage de Figaro</i>.
  • Tout commence avec une petite fille de 13 ans, abandonnée dans un train et qui porte, inscrits autour du cou, son nom et une destination : New York.
  • Vous le connaissez déjà parfaitement ?  Allez quand même voir la pièce de Mélanie Leray, excellent divertissement.
  • Un cabaret déjanté belge qui lie la comédie à la musique pour fustiger avec talent les discours homophobes et les stéréotypes homosexuels.


Notre sélection de concerts
Vos petites annonces gratuites




Ce spectacle à deux voix est tiré du roman de Soazig Aaron, publié en 2002. Il a obtenu, la même année, le prix Goncourt du premier roman.

INFOS PRATIQUES
Affiche du spectacle
© X,dr
Du 07/07/2017
au 30/07/2017

11h10.
Théâtre Au Bout là-bas (ex-La Poulie)
23, rue Noël Biret
84000 AVIGNON
Réservations :
06 99 24 82 06
Nous sommes le 29 juillet 1945. Angelika (Sylvie Gilles puis Manon Allouch) confie à son journal intime que sa belle-sœur et amie Klara (Françoise Allouch puis Juliette Peytavin), juive allemande, est revenue d'Auschwitz. Elle a déambulé durant plusieurs mois avant de revenir à Paris auprès d'Angelika. C'est une Klara ravagée par la douleur qui revient du monde des morts. Angelika peine à la reconnaitre. D'abord, enfermée dans un mutisme glacial, elle refuse de s'alimenter puis finit par se livrer.

Elle sent, du fond de ses entrailles, qu'aucune réhabilitation n'est possible après avoir connu l'horreur de la déportation. Elle ne reconnait plus les codes d'une vie "normale". Elle sait que sa destruction psychologique est inguérissable. Elle rejette avec brutalité et fermeté ce que les camps lui ont prouvé : ceux qui ont eu pitié des autres sont morts, ceux qui ont eu pitié d'eux-mêmes sont morts, tous sont morts pour rien, gratuitement, atrocement.

Le texte est d'une rare violence et les idées inhabituellement évoquées sur la shoah. Cette lecture, plus jouée que lue, est servie par d'excellentes comédiennes. Les silences, les colères froides, les retenues sont minutieusement placées aux parfaits endroits. Cette œuvre pourrait être un récit réel tant l'interprétation et le texte ont une force et une puissance qui ignorent pathos et lamentation tout en nous bouleversant intensément et longtemps après le spectacle.
Mis à jour le 24/07/2017
VOTRE AVIS
Donnez votre avis sur ce spectacle


Publicité
PARTENARIAT
PUBLICITE



LaMusicothèque.com - © Association La Theatrotheque.com
Contacter la rédaction - Signaler un bug - Votre publicité sur le site